• Que faire en retraite (3/5)

    Si on continue l’analogie sur le rangement domestique, votre cuisine, votre atelier, votre maison sont en ordre. Les couloirs, les plans de travail sont dégagés, vos ustensiles et vos outils sont à leur place, prêts à servir.

    Bien. Vous savez également quel type de menu ou quelle taille d’objet vous voulez réaliser.

    Maintenant, quels sont les matériaux à votre disposition ?

     

    Troisième phase : Identifier vos compétences.

    Vous avez l’habitude de raisonner en compétences professionnelles, certes. Mais là, il vous faut également faire la liste des compétences issues de vos hobbies, tout comme celles qui vous sont précieuses dans les activités du quotidien.

    Vous savez cuisiner, réparer une prise, coudre, organiser une sortie, faire pousser des salades, ou tout autre chose ?

    Vous chantez ? Vous avez fait de la musique ? Du tir à l’arc ? Vous vous y connaissez en foot ? En champignons ? En timbres ?

    Vous savez vous y prendre avec les enfants ? Avec les personnes âgées ? Avec tel ou tel animal ?

    Vous êtes un spécialiste des chemins de votre région ? Des rues de votre ville ?

    Vous vous souvenez d’histoires que racontaient vos grands-parents ? Vous en inventez peut-être ? Vous êtes doué pour les raconter ?

    Vous parlez une langue régionale ou étrangère ? Vous êtes bon en orthographe ? En calcul ?

    Quoi d'autre ?

     

    Marquez tout sur votre liste. Cette liste sera votre base, votre soutien, si un jour vous traversez une période de doute.

    Ne soyez pas exagérément modeste. Tout savoir a une valeur.

     

    S’il existe des compétences que vous souhaiteriez compléter ou acquérir, vous pouvez les indiquer en post-scriptum : ce sont déjà des idées d’activités !

     

     

    *********************

    « Que faire en retraite (2/5)Que faire en retraite (4/5) »
    Partager via Gmail