• Réflexion retraite et opportunités

    Penser sa retraite, la préparer ou non, n’est pas une question de culture, ni de finances. C’est essentiellement une question de conviction, de caractère, de personne.

    Si vous savez ce que vous voulez faire et qu’une opportunité se présente, vous réagirez d’autant plus vite !

     

    Un petit exemple ?

    Voici celui de Martine et Denis (Noms et métiers ont été changés)

    Martine et Denis sont mariés depuis plusieurs décennies. Ils ont deux enfants, et le dernier a quitté récemment le domicile familial. L’âge légal de la retraite, pour elle, c’est dans moins de 2 semaines. Pour lui, c’était en fin d’année dernière.

    Denis était chargé de logistique en industrie automobile. Sa retraite, il y pensait depuis longtemps. Il l’a imaginé, en a rêvé. À la maison, il bricolait, mais en fait, il avait toujours voulu travailler le bois. Et, en y réfléchissant, il se représentait cette activité comme une source potentielle de rencontres et d'échanges, quand à la retraite, il se retrouverait plus isolé. Qui n’a pas un vieux meuble à restaurer ou à transformer ?

    Aussi, mi 2012, quand il a entendu dans son entreprise les premiers bruits d’un plan de départ pour des volontaires, il s’est intéressé sérieusement à la question. Et s’il proposait de créer une activité d’ébéniste ? Investissements à réaliser pour une base cohérente de matériel, plan de formation, estimation des dépenses et des revenus annuels, … Le dossier démontrant la viabilité de son projet est passé en commission et a été accepté. Les conditions du plan lui ont permis de se former et d’acheter le matériel de base qu’il a installé dans son garage. Il bénéficiait également d’une sécurité financière de plusieurs mois pour se constituer une clientèle. Consciencieusement, il a créé sa société. Puis il s’est exercé avec les objets à sa disposition, ou ceux qu’on lui amenait. Il a transformé son garage en atelier. Très vite, 2014 est arrivé : il a pris sa retraite, à l’âge prévu.

    Il occupe désormais son temps dans son atelier, à travailler le bois pour ceux qui l’entourent. Il rencontre du monde, il dépanne des gens. Il s’est construit une place qu’il aime et qui, l’espère-t-il, va durer !

     

    Martine, elle, est chef de projet en informatique dans la même entreprise. Réunions, organisation, documents, elle n’arrête pas, et elle maîtrise.

    Quand on lui parle retraite, elle parle de celle de son mari, elle se réjouit qu’il l’ait préparée aussi bien. La sienne ? Oh, elle verra bien. Il ne manque pas d’associations qui ont besoin de bras, n’est-ce pas ? Au pire, elle prendra des cours de jardinage. C’est joli, les fleurs. Elle ne se projette pas. C’est dans deux semaines ? Oui, elle pense aux préparatifs de son pot. Après ? Oh, elle rangera un peu sa maison. Puis il y aura surement des amies qui viendront la voir. Certaines sont déjà en retraite, elles lui diront bien quelles sont les associations intéressantes.

    A-t-elle raison ? Se retrouvera-t-elle un peu perdue, seule à la maison, après toutes ces années où elle pilotait ressources et projets ? Réussira-t-elle à trouver le sens de sa nouvelle vie ? Négociera-t-elle en souplesse la transition, après un peu de repos et grâce à ses amies ? On le lui souhaite, très fort.

     

     

    ********************

    « A la recherche des trimestres (2/2)Répartition ! »
    Partager via Gmail