• Retraite et démarchage

    Une fois à la retraite, il est possible que vous soyez, plus souvent qu’avant, à votre domicile. Et là, vous serez probablement confronté au démarchage.

    En temps qu’actif, vous avez certainement déjà eu affaire à ce petit fléau des temps modernes, ne serait-ce qu’au téléphone. Toutefois, l’essentiel du travail des démarcheurs se déroule en journée, et vous allez le découvrir.

    Peu importe que votre ligne soit inscrite ou non sur une liste anti-publicité : vous recevrez des appels.

    Certains seront honnêtes, ce qui ne les empêchera pas d’être insistants : associations de bienfaisance, vendeurs de surgelés, commerces de vêtements à distance ...

    Pour d’autres, ce sera moins évident.

    Il y a ceux qui s’annonceront clairement, comme telle ou telle société européenne qui veut vous vendre du vin ou de la charcuterie à distance. Ou tel vendeur de meuble ou de canapé qui joue la tentation en vous annonçant que vous avez gagné un prix qu’il vous suffit de venir chercher. Ou tel institut de sondage, connu ou non, qui vous demande de participer à une enquête. Ou tel organisme de mutuelle qui a des prix imbattables dans votre cas. Méfiance ! Pour un ou deux honnêtes, bien d’autres sont prêts à profiter d’un instant d’inattention ou d’informations lâchées sans réfléchir.

    Et il y a tous ceux qui avanceront masqués. Plus le nom est connu, plus il est utilisé. Combien de soi-disant partenaires bleu ciel EDF jouent-ils avec le nom EDF pour accrocher un prospect ? Combien d'enquêteurs soit-disant officiels ? Le vrai nom de la société est à peine prononcé, afin qu’il soit incompréhensible. C’est toujours juste le jour où un technicien va passer dans la rue, où ils peuvent vous faire profiter d’une campagne d’information, voire d’une obligation suite à un changement de réglementation.

    Sans compter les arnaqueurs patentés : « on vous appelle de la part de Microsoft : votre ordinateur  génère des perturbations dans nos systèmes, nous allons être obligés de l’arrêter si vous ne faites pas telle ou telle action. » Danger !!!! Ceux-là n’ont qu’une idée en tête : l’argent. Sous la menace si vous présentez la moindre faille. (Et ne dites pas que vous ne vous ferez jamais prendre à quelque chose d’aussi grossier. Il suffit d'être sollicité à un moment d'inattention.)

    Quand vous étiez actif, vous n’aviez pas le temps. Vous n’étiez pas là. Vous ne répondiez pas au téléphone, vous n’ouvriez pas votre porte. Les sollicitations qui vous parvenaient étaient moins nombreuses.

    Maintenant, vous êtes là quand la porte ou le téléphone sonne. À vous les propositions de vente de fruits ou de légumes à des prix imbattables. Les offres de taille ou de peinture si vous avez un jardin.

    Le statut de retraité est une situation aggravante. Aux yeux des démarcheurs, un retraité est une proie facile : plus faible, plus influençable, plus disponible, moins au courant des pratiques et des prix, souvent avec un petit pécule, souvent isolé. Et, ce qui ne gâche rien, la plupart du temps physiquement incapable de mettre un importun dehors s’il tente de s’incruster. Que cette image soit vraie ou fausse en ce qui vous concerne, elle les poussera à insister davantage qu’ils ne le feraient pour un prospect plus jeune…

    Vous pouvez toujours vous abstenir de répondre à la sonnerie ou à la sonnette (en espérant qu’il ne s’agit pas d’un cambrioleur qui vérifie que vous êtes absent).

     Mais à un moment ou à un autre, la situation se présentera et il vous faudra y apporter toute votre attention. Vous rappeler les quelques conditions minimales de sécurité :

     - Ne pas donner d’information personnelle, ni sur vous, vos présences, vos absences, ni sur vos voisins.

     - Ne laisser entrer des inconnus que s’ils sont dûment identifiés. Ne pas hésiter à vérifier même les policiers, les enquêteurs municipaux, les employés de l’eau-électricité-gaz-téléphone.

     - Ne jamais les laisser seuls une fois chez vous. Au moindre doute, demander et attendre la présence d’un membre de votre famille, d’un ami ou d’un voisin.

     - Ne pas laisser apparents des papiers personnels ou des objets tentateurs.

     - Si vous choisissez d’examiner une offre, notez le nom de la société, du vendeur, le moyen de les joindre. (Pour ceux qui ont un smartphone ou une tablette à portée de main, vérifiez ce que dit Internet sur la société, le produit, les prix ! )

    Les conseils de professionnels sur le sujet (clic) . Et aussi (clic)

     

    *******************

    « Service civique ?Face au décès »
    Partager via Gmail